Newsletter 2017-n°1

Cher(e) Mélomane,

Nous avons le plaisir d’annoncer un Festival 2017 dans la Vallée du Trient-Vallorcine qui présentera des activités bien plus diversifiées que les 7 années précédentes ! Le site www.orgues-musiques-cimes.org a été mis à jour et montre le programme détaillé des différents concerts.

Les concerts seront encore plus riches avec des instruments accompagnant l’orgue et surtout il hébergera – en plus de la traditionnelle académie d’orgue – une académie de chant et une pour la harpe.

L’Académie d’Orgue continue à être gérée et animée par les organistes Anne-Claude Burnand et Michel Jordan.

Académie de Harpe

L’Académie de Harpe créée en 2012 par Céline Gay des Combes et Elodie Wulliens dans le cadre de Créativ’Harpe, va intégrer pour la première fois le festival en proposant des cours de harpe classique et aussi de harpe celtique avec la professeure Arianna Savall.

Académie de Chant

Arianna Savall, qui est également une chanteuse hors pair, va mettre sur pied, ensemble avec son partenaire Petter Udland Johansen, l’Académie de Chant qui devrait susciter un grand intérêt.

Le Festival

Le Festival s’ouvrira cette année sur l’Espace Mont Blanc en passant définitivement de l’autre côté de la frontière avec des concerts à Argentière, Vallorcine et Chamonix.

Le centre opérationnel pour l’hébergement et la restauration va se situer en France, tout près de la station TMR de Vallorcine, en attendant que Finhaut créée une infrastructure hôtelière qui permette l’accueil des stagiaires.

Ainsi le concert d’ouverture du festival se déroulera en l’Eglise de Vallorcine tandis que le concert de clôture aura lieu en l’Eglise de Finhaut.

Nous vous tenons au courant des événements et nous nous réjouissons d’ores et déjà de vivre cette nouvelle expérience avec vous.

Le comité

Petter Udland Johansen

Petter Udland Johansen

Le développement musical de Petter Udland Johansen est basé sur une formation en chant, violon et piano. Suite au programme de diplôme en se concentrant chanson il a suivi un cours de troisième cycle et participé au cours de chant sous la direction du ténor Hans-Peter Bloch blague partie.
Depuis lors, il a travaillé en tant que chanteur, chef d’orchestre et instrumentiste (piano, violon, mandoline, guitare et accordéon) avec un large spectre musical, comprenant la musique moderne, classique et médiévale. En tant que compositeur, maître de chapelle, l’instrumental et arrangeur il a vécu un grand succès et en 2010 il a fondée ensemble avec Arianna Savall l’ensemble Hirundo Maris, qui se spécialise dans la musique ancienne et propres créations musicales.

Avec des ensembles tels Hirundo Maris, Pechrima, Capella Antiqua Bambergensis et Sagene Anneau il vient régulièrement et jouer un plus de CD, y compris pour les grandes marques de CD comme ECM Allemagne, Alia Vox Espagne, Cap Records Germany, Ramee Belgique, Carpe Diem records Allemagne, Norvège Grappa et Muve records Suisse. Dans le dernier enregistrement de CD de l’ensemble Hirundo Maris à ECM “Chants du Sud et du Nord” on trouve une nouvelle musique avec des instruments d’époque. Un voyage musical qui ferme la boucle entre anciens et nouveaux, le nord et le sud, l’été et l’hiver.

D’autres activités musicales incluent:

  • Enseignant de chant ensemble, leçons de chant solo et choeur à l’école de musique “El Musical” à Barcelone (ES) http://www.elmusical.cat (depuis 2005)
  • Chef d’orchestre pour choeurs “Sing2gether” en Schönenwerd et “Allschwil Gospel Choir” à Allschwil (CH)
  • Chef musicale d’orchestre / compositeur et arrangeur pour les grands projets tels que “fête médiévale de Saillon” avec plus de 200 chanteurs et instrumentistes.
  • Créations de  groupe Pechrima conjointement avec Christer Løvold et Mark B Lay, qui est le label Musikvertrieb à Zurich sous contrat.
  • Musicien, chanteur, producteur, compositeur et arrangeur.
  • Ateliers de chant (depuis 2007).

Pour leur nouveau CD, l’ensemble Hirundo Maris (L’hirondelle des mers) si bien nommé, nous invite à un voyage d’une beauté et d’une sensibilité à fleur de peau et d’esprit, véritable joyau, qui nous transporte aux confins de la conscience. Il viaggio d’Amore est un programme merveilleusement composé de pièces musicales et ou vocales, provenant du monde entier, dont la poésie évoque la complexité des sentiments amoureux. L’infinie délicatesse de l’interprétation, les couleurs tant instrumentales que vocales, sont un pur plaisir, un enchantement de tous les instants.

Arianna Savall et son compagnon Petter Udland Johansen se sont entourés de musiciens, venus de tous les horizons, et d’une équipe de techniciens du label Carpe Diem, qui porte si bien son nom, pour nous ouvrir les portes enchantées du songe. Et si parfois l’amour peut y blesser, il nous permet aussi de transgresser peurs et souffrances, par sa sensualité ensorcelante. La diversité des poèmes, -et des langues dans lesquelles ils furent écrits-, et des histoires qu’ils nous content, leur offre un charme unique. De l’amour qui se vit dans l’allégresse, au drame des amours interdits, l’âme s’y abandonne, s’y donne, s’y libère, semble courir de plus en plus vite pour échapper à la douleur et revenir danser.

Leur mise en musique les a parfois inscrits à jamais au répertoire de la musique savante, tel Si dolce è il tormento de Monteverdi ou le lied Heidenröslein que l’on doit à Goethe et Schubert. D’autres mélodies sont issues de répertoires plus populaires (tel Canarios ou Cancro Cru), elles virevoltent dans nos esprits tandis que Douce Mémoire et plus encore l’Adieu de Guillaume Apollinaire, dont la musique si pure et aimante, a été composée par Arianna Savall. L’essence de verre du sentiment d’amour y semble prête à se briser sur le chagrin, mais portée par les vents et la lumière qui en émane, sa poésie indicible, en un murmure finit par apaiser l’inquiétude de la séparation.

Il faut vous laisser envoûter par Si Dolce é il tormento, chanté à deux voix par Arianna et Petter, dont les timbres s’unissent en un feu ardent ou par cet Adieu si poignant d’Arianna, à celle dont la présence émane de la musique, et qui nous manque tant. L’interprétation à la mélancolie grisante de Gracias a la Vida donne un goût d’éternité à ces instants passés en compagnie des musiciens. Lorsque les deux voix d’Arianna et de Petter fusionnent avec une sensibilité vibrante, l’une en espagnol, l’autre en suédois, chantant l’amour et cette amertume des rêves perdus, lorsque les doigts d’Arianna se posent sur la harpe pour interpréter les dernières notes, la musique donne le sentiment de retenir la vie qui court et s’échappe, nous échappe.

L’ensemble des musiciens participent à la plénitude de cet enregistrement. Ils apportent de somptueuses couleurs à ce voyage. Tout ici est nuances et rêves grâce à leur talent. S’il en est un que l’on a envie de citer ici, car bien souvent ce pupitre est trop souvent oublié dans les chroniques, c’est David Mayoral. Peut-on donner plus de cœur à des percussions, « un cœur qui ne cesse de battre, qui bat, qui bat, qui bat » … en un amour éternel.

En véritables troubadours, Arianna Savall, Petter Udland Johansen et leur ensemble Hirundo Marris, nous offrent ici, bien plus qu’un simple joyau, des instants uniques qui nous accompagneront longtemps.

Par Monique Parmentier

1 cd Carpe Diem records. Durée 69’34. Livret Français/Anglais/Allemand. Enregistrement réalisé en direct à Heilig-Kreuz-Kirche-Basel-Binningen (Suisse) du 18 au 22 mars 2015
Hirundo Maris : Arianna Savall, soprano et harpe triple baroque ; Petter Udland Johansen, ténor, hardingfele, cittern; Michel Nagy, guitare ; Sveinung Lillecheier, guitare, dobro ; Miquel Angel Cordero, colascione, double base ; David Mayoral, percussions

Arianna Savall

Arianna Savall

Née à Bâle (Suisse) en 1972 au sein d’une famille de musiciens catalans, Arianna Savall Figueras commence l’étude du piano avec Susanne Hockenios, et de la harpe classique avec Magdalena Barrera. En 1991, elle débute parallèlement ses études de chant avec Maria Dolors Aldea au Conservatoire de Terrassa où elle terminera ses études de chant et de harpe.

En 1992, elle commence à étudier l’interprétation historique avec Rolf Lislevand au Conservatoire de Toulouse (France) et suit plusieurs cours avec Andrew Lawrence-King, Hopkinson Smith et ses parents, Montserrat Figueras et Jordi Savall.

De 1996 à 2001, elle retourne en Suisse pour faire un “Aufbaustudium” de chant avec Kurt Widmer à la Schola Cantorum Basiliensis et se spécialise alors dans les harpes historiques avec Heidrun Rosenzweig. En 2000, elle chante pour la première fois un opéra baroque au Theater Basel : « Opera Seria » (Vienne 1769) de Florian Leopold Gassman sous la direction de Carlos Harmuch.

En 2002, elle fait ses débuts au Gran Teatre del Liceu de Barcelone En l’Orfeo de Claudio Monteverdi dans le rôle d’Eurydice et sous la direction de son père, Jordi Savall. Cet opéra est enregistré en DVD par la BBC et opus arte. La critique loue le spectacle comme l’une des plus belles et magiques versions de l’Orfeo. Avec cet opéra, elle se produit dans les Festivals et les Opéras les plus prestigieux, comme ceux d’Édimbourg, Bordeaux, Brême, Vienne, Milan, Madrid et Bruxelles.

Elle interprète le rôle de Casilda dans l’Opéra « Arianna » un pasticcio de Haendel au Teatre Scala de Bâle, participe au spectacle « Sueños y Folías » en tant que chanteuse et harpiste au Teatro Liceo de Salamanca et chante aux « Celos aún del ayre matan », un opéra de Juan Hidalgo à l’Auditorium de Barcelone et au Konzerthaus de Vienne. Elle participe également en tant que soliste à The Fairy Queen de Henry Purcell avec la Main Barockorchester Frankfurt et interprète le rôle de Clorinde dans Il Combattimento di Tancredi e Clorinda de C. Monteverdi avec Les Concerts des Nations.

Entre 1997 et 2008, elle participe à de nombreux concerts et aux enregistrements d’Hespèrion XXI, et, chez Alia Vox, elle enregistre son premier disque où elle accompagne sa mère à la harpe, “Tonos Humanos” de José Marín qui obtient le “Diapason d’or”.

Parmi les derniers enregistrements auxquels elle a participé, citons “Don Quijote” qui a reçu à l’unanimité le prix “Record of the year” (Midem Classical Awards 2006), “La Folia” et “Ninna Nanna”, “Diaspora Sefardí”(Nomination aux Grammy 2001)qui reçoivent de nombreux prix ; le disque en famille “Du temps et de l’instant” nommé finaliste aux prix de la musique de la SGAE en 2005 et “Lux Feminae” le dernier disque de Montserrat Figueras.

Parallèlement, elle se produit et enregistre avec d’autres formations comme Mala Punica “Helas Avril ” (ERATO), Ricercar Consort “Sopra la Rosa” (MIRARE), avec Rolf Lislevand “Alfabeto” (NAÏVE), avec Pedro Estevan “El aroma del tiempo” (GLOSSA), Il Desiderio “Jouissance vous donneray” et “Vergine Bella”(AELUS), ainsi que “Klang der Staufer” avec Capella Antiqua Bambergensis (CAB Records, 2010). Elle chante en tant que soliste dans les Vêpres de Monteverdi sous la direction de Pascal Crittin, avec l’Ensemble Vocal de Saint- Maurice, et avec La Fenice, sous la direction de Jean Tubéry avec qui elle participe également au programme “Un Camino de Santiago”. En 2004, elle chante avec la Capella Reial de Catalunya, lors du concert dédié à M.A. Charpentier à Versailles, enregistré par MEZZO, dans le “Membra Jesu” de Buxtehude à Graz (Autriche) ainsi que dans La Messe en si mineur de J.S. Bach.

Céline Gay des Combes

Céline Gay des Combes

 

Titulaire des diplômes d’Enseignement, de Concert et de Soliste à la Haute Ecole de Musique de Lausanne dans la classe de Chantal Mathieu et lauréate de plusieurs concours, Céline partage son temps entre sa carrière de soliste, de chambriste et d’enseignante.

Passionnée par la pédagogie, elle enseigne depuis 2001, créant de nombreux projets variés, colorés et originaux avec ses élèves. Après avoir conduit une classe conséquente sur Vaud (Institut de Ribaupierre et Conservatoire de l’Ouest Vaudois), Céline enseigne depuis 2014 au Conservatoire populaire de Genève. Elle est en outre Maître de Stage et tutrice de mémoire dans le cadre de la formation pédagogique des étudiants professionnels des Haute Ecole de Musique de Lausanne (HEMU) et de Genève (HEM). Elle a également enseigné la harpe à L’HEMU dans le cadre du CAS Willems (certificat d’aptitudes supérieures). Céline est aussi amenée à donner des stages et master-class dont celui d”une semaine dans le cadre du premier Festival de harpe de Bogota en 2013.

Afin de faire découvrir à quel point la harpe possède plus d’une corde à son arc, de la dépoussiérer de ses clichés et par désir de toucher tout public, Céline crée plusieurs spectacles musicaux pédagogiques, dont “Il était une fois la harpe” ou “la harpe se dévoile”.

Parallèlement, ses ensembles de musique de chambre (Duo Harpian, Deux en Harpes, Flûte de pan et harpe) ainsi que l’orchestre GECA « Geneva Camerata » lui tiennent très à cœur.

Elodie Wulliens

Elodie Wulliens

Musicienne polyvalente, Elodie Wulliens partage son amour de la musique entre l’enseignement de la harpe et la direction chorale. Née en 1979, Elodie débute la harpe au Conservatoire de Neuchâtel dans la classe de Line Gaudard. Elle profite d’une année sabbatique en 1999 pour bénéficier des précieux cours de la harpiste Isabelle Marie à Lyon. De 2000 à 2005, elle poursuit ses études au Conservatoire de Lausanne dans une double filière obtenant ainsi en parallèle son diplôme d’enseignement de harpe dans la classe de Chantal Mathieu ainsi que son Brevet de Maître de Musique en 2005.

Elle est professeur de harpe dans les Ecoles de Musique d’Epalinges, de Cossonay ainsi qu’en privé.

Également passionnée d’art choral, Elodie obtient en 2007 son certificat de Chef de Chœur (CHI)

Son attirance pour la musique accompagnée par son besoin de découverte et de partage, la pousse à suivre une formation supérieure. Elodie obtient alors en 2018 son Certificat Supérieur de Chef de Chœur avec orchestre.

Elodie a ainsi dirigé depuis 2003 plusieurs formations Mixte et Hommes et dirige actuellement la Lyre d’Ependes ainsi que le choeur d’enfants de l’Atelier : « Musique en Choeur » de l’Ecole de Musique de Cossonay.