La clarinette de Léonard Muller , cet instrument extraordinaire aux multiples couleurs, aux sonorités incroyables, pleine de surprises et d’une séduction désarmante, c’est elle qui a choisi Léonard lorsqu’elle s’est fait entendre pour la première fois à son oreille, en mêlant joie et rire puis pleurs et lamentation. Impossible donc de rester indifférent face à de tels pouvoirs et il “fallait” en faire quelque chose. Après une toute première approche avec le jazz, il poursuit des études classiques complètes à Nice, puis Paris où il eut des expériences multiples : musique de chambre, orchestre classique et symphonique, musique contemporaine, orchestre de bal, grande formations de jazz des années 20 avec tournées, croisières et voyages. Sans oublier la musique folklorique Valaisanne,  l’attrait pour la musique traditionnelle Juive suivi d’un voyage en Israël marquera et influencera beaucoup son jeu de clarinette d’aujourd’hui.

De 2000 à 2018, il dirigea la classe de clarinette et saxophone à l’Ecole de musique de Yens puis assura la direction de l’école. En parallèle et ce depuis 2017 il est professeur de l’Atelier Jazz Traditionnel à l’Ejma – Lausanne.

 

Léonard Muller, partage sa passion en jouant dans plusieurs formations de Jazz en Romandie et à l’étranger, enseigne dans le privé et à l’EJMA Lausanne (Ecole de jazz et musique actuelle), dirige le chœur de la paroisse du coude du Rhône à Martigny et joue régulièrement lors des cérémonies. Il anime le “Quintête” de Léo Muller (ensemble d’amateurs “très avertis”…), et forme, avec Christine Chauve au piano, le duo “Insolitude”.