Née à Bâle (Suisse) en 1972 au sein d’une famille de musiciens catalans, Arianna Savall Figueras commence l’étude du piano avec Susanne Hockenios, et de la harpe classique avec Magdalena Barrera. En 1991, elle débute parallèlement ses études de chant avec Maria Dolors Aldea au Conservatoire de Terrassa où elle terminera ses études de chant et de harpe.

En 1992, elle commence à étudier l’interprétation historique avec Rolf Lislevand au Conservatoire de Toulouse (France) et suit plusieurs cours avec Andrew Lawrence-King, Hopkinson Smith et ses parents, Montserrat Figueras et Jordi Savall.

De 1996 à 2001, elle retourne en Suisse pour faire un “Aufbaustudium” de chant avec Kurt Widmer à la Schola Cantorum Basiliensis et se spécialise alors dans les harpes historiques avec Heidrun Rosenzweig. En 2000, elle chante pour la première fois un opéra baroque au Theater Basel : « Opera Seria » (Vienne 1769) de Florian Leopold Gassman sous la direction de Carlos Harmuch.

En 2002, elle fait ses débuts au Gran Teatre del Liceu de Barcelone En l’Orfeo de Claudio Monteverdi dans le rôle d’Eurydice et sous la direction de son père, Jordi Savall. Cet opéra est enregistré en DVD par la BBC et opus arte. La critique loue le spectacle comme l’une des plus belles et magiques versions de l’Orfeo. Avec cet opéra, elle se produit dans les Festivals et les Opéras les plus prestigieux, comme ceux d’Édimbourg, Bordeaux, Brême, Vienne, Milan, Madrid et Bruxelles.

Elle interprète le rôle de Casilda dans l’Opéra « Arianna » un pasticcio de Haendel au Teatre Scala de Bâle, participe au spectacle « Sueños y Folías » en tant que chanteuse et harpiste au Teatro Liceo de Salamanca et chante aux « Celos aún del ayre matan », un opéra de Juan Hidalgo à l’Auditorium de Barcelone et au Konzerthaus de Vienne. Elle participe également en tant que soliste à The Fairy Queen de Henry Purcell avec la Main Barockorchester Frankfurt et interprète le rôle de Clorinde dans Il Combattimento di Tancredi e Clorinda de C. Monteverdi avec Les Concerts des Nations.

Entre 1997 et 2008, elle participe à de nombreux concerts et aux enregistrements d’Hespèrion XXI, et, chez Alia Vox, elle enregistre son premier disque où elle accompagne sa mère à la harpe, “Tonos Humanos” de José Marín qui obtient le “Diapason d’or”.

Parmi les derniers enregistrements auxquels elle a participé, citons “Don Quijote” qui a reçu à l’unanimité le prix “Record of the year” (Midem Classical Awards 2006), “La Folia” et “Ninna Nanna”, “Diaspora Sefardí”(Nomination aux Grammy 2001)qui reçoivent de nombreux prix ; le disque en famille “Du temps et de l’instant” nommé finaliste aux prix de la musique de la SGAE en 2005 et “Lux Feminae” le dernier disque de Montserrat Figueras.

Parallèlement, elle se produit et enregistre avec d’autres formations comme Mala Punica “Helas Avril ” (ERATO), Ricercar Consort “Sopra la Rosa” (MIRARE), avec Rolf Lislevand “Alfabeto” (NAÏVE), avec Pedro Estevan “El aroma del tiempo” (GLOSSA), Il Desiderio “Jouissance vous donneray” et “Vergine Bella”(AELUS), ainsi que “Klang der Staufer” avec Capella Antiqua Bambergensis (CAB Records, 2010). Elle chante en tant que soliste dans les Vêpres de Monteverdi sous la direction de Pascal Crittin, avec l’Ensemble Vocal de Saint- Maurice, et avec La Fenice, sous la direction de Jean Tubéry avec qui elle participe également au programme “Un Camino de Santiago”. En 2004, elle chante avec la Capella Reial de Catalunya, lors du concert dédié à M.A. Charpentier à Versailles, enregistré par MEZZO, dans le “Membra Jesu” de Buxtehude à Graz (Autriche) ainsi que dans La Messe en si mineur de J.S. Bach.