Le développement musical de Petter Udland Johansen est basé sur une formation en chant, violon et piano. Suite au programme de diplôme en se concentrant chanson il a suivi un cours de troisième cycle et participé au cours de chant sous la direction du ténor Hans-Peter Bloch blague partie.
Depuis lors, il a travaillé en tant que chanteur, chef d’orchestre et instrumentiste (piano, violon, mandoline, guitare et accordéon) avec un large spectre musical, comprenant la musique moderne, classique et médiévale. En tant que compositeur, maître de chapelle, l’instrumental et arrangeur il a vécu un grand succès et en 2010 il a fondée ensemble avec Arianna Savall l’ensemble Hirundo Maris, qui se spécialise dans la musique ancienne et propres créations musicales.

Avec des ensembles tels Hirundo Maris, Pechrima, Capella Antiqua Bambergensis et Sagene Anneau il vient régulièrement et jouer un plus de CD, y compris pour les grandes marques de CD comme ECM Allemagne, Alia Vox Espagne, Cap Records Germany, Ramee Belgique, Carpe Diem records Allemagne, Norvège Grappa et Muve records Suisse. Dans le dernier enregistrement de CD de l’ensemble Hirundo Maris à ECM “Chants du Sud et du Nord” on trouve une nouvelle musique avec des instruments d’époque. Un voyage musical qui ferme la boucle entre anciens et nouveaux, le nord et le sud, l’été et l’hiver.

D’autres activités musicales incluent:

  • Enseignant de chant ensemble, leçons de chant solo et choeur à l’école de musique “El Musical” à Barcelone (ES) http://www.elmusical.cat (depuis 2005)
  • Chef d’orchestre pour choeurs “Sing2gether” en Schönenwerd et “Allschwil Gospel Choir” à Allschwil (CH)
  • Chef musicale d’orchestre / compositeur et arrangeur pour les grands projets tels que “fête médiévale de Saillon” avec plus de 200 chanteurs et instrumentistes.
  • Créations de  groupe Pechrima conjointement avec Christer Løvold et Mark B Lay, qui est le label Musikvertrieb à Zurich sous contrat.
  • Musicien, chanteur, producteur, compositeur et arrangeur.
  • Ateliers de chant (depuis 2007).

Pour leur nouveau CD, l’ensemble Hirundo Maris (L’hirondelle des mers) si bien nommé, nous invite à un voyage d’une beauté et d’une sensibilité à fleur de peau et d’esprit, véritable joyau, qui nous transporte aux confins de la conscience. Il viaggio d’Amore est un programme merveilleusement composé de pièces musicales et ou vocales, provenant du monde entier, dont la poésie évoque la complexité des sentiments amoureux. L’infinie délicatesse de l’interprétation, les couleurs tant instrumentales que vocales, sont un pur plaisir, un enchantement de tous les instants.

Arianna Savall et son compagnon Petter Udland Johansen se sont entourés de musiciens, venus de tous les horizons, et d’une équipe de techniciens du label Carpe Diem, qui porte si bien son nom, pour nous ouvrir les portes enchantées du songe. Et si parfois l’amour peut y blesser, il nous permet aussi de transgresser peurs et souffrances, par sa sensualité ensorcelante. La diversité des poèmes, -et des langues dans lesquelles ils furent écrits-, et des histoires qu’ils nous content, leur offre un charme unique. De l’amour qui se vit dans l’allégresse, au drame des amours interdits, l’âme s’y abandonne, s’y donne, s’y libère, semble courir de plus en plus vite pour échapper à la douleur et revenir danser.

Leur mise en musique les a parfois inscrits à jamais au répertoire de la musique savante, tel Si dolce è il tormento de Monteverdi ou le lied Heidenröslein que l’on doit à Goethe et Schubert. D’autres mélodies sont issues de répertoires plus populaires (tel Canarios ou Cancro Cru), elles virevoltent dans nos esprits tandis que Douce Mémoire et plus encore l’Adieu de Guillaume Apollinaire, dont la musique si pure et aimante, a été composée par Arianna Savall. L’essence de verre du sentiment d’amour y semble prête à se briser sur le chagrin, mais portée par les vents et la lumière qui en émane, sa poésie indicible, en un murmure finit par apaiser l’inquiétude de la séparation.

Il faut vous laisser envoûter par Si Dolce é il tormento, chanté à deux voix par Arianna et Petter, dont les timbres s’unissent en un feu ardent ou par cet Adieu si poignant d’Arianna, à celle dont la présence émane de la musique, et qui nous manque tant. L’interprétation à la mélancolie grisante de Gracias a la Vida donne un goût d’éternité à ces instants passés en compagnie des musiciens. Lorsque les deux voix d’Arianna et de Petter fusionnent avec une sensibilité vibrante, l’une en espagnol, l’autre en suédois, chantant l’amour et cette amertume des rêves perdus, lorsque les doigts d’Arianna se posent sur la harpe pour interpréter les dernières notes, la musique donne le sentiment de retenir la vie qui court et s’échappe, nous échappe.

L’ensemble des musiciens participent à la plénitude de cet enregistrement. Ils apportent de somptueuses couleurs à ce voyage. Tout ici est nuances et rêves grâce à leur talent. S’il en est un que l’on a envie de citer ici, car bien souvent ce pupitre est trop souvent oublié dans les chroniques, c’est David Mayoral. Peut-on donner plus de cœur à des percussions, « un cœur qui ne cesse de battre, qui bat, qui bat, qui bat » … en un amour éternel.

En véritables troubadours, Arianna Savall, Petter Udland Johansen et leur ensemble Hirundo Marris, nous offrent ici, bien plus qu’un simple joyau, des instants uniques qui nous accompagneront longtemps.

Par Monique Parmentier

1 cd Carpe Diem records. Durée 69’34. Livret Français/Anglais/Allemand. Enregistrement réalisé en direct à Heilig-Kreuz-Kirche-Basel-Binningen (Suisse) du 18 au 22 mars 2015
Hirundo Maris : Arianna Savall, soprano et harpe triple baroque ; Petter Udland Johansen, ténor, hardingfele, cittern; Michel Nagy, guitare ; Sveinung Lillecheier, guitare, dobro ; Miquel Angel Cordero, colascione, double base ; David Mayoral, percussions