Léonard Muller

Léonard Muller

La clarinette de Léonard Muller , cet instrument extraordinaire aux multiples couleurs, aux sonorités incroyables, pleine de surprises et d’une séduction désarmante, c’est elle qui a choisi Léonard lorsqu’elle s’est fait entendre pour la première fois à son oreille, en mêlant joie et rire puis pleurs et lamentation. Impossible donc de rester indifférent face à de tels pouvoirs et il “fallait” en faire quelque chose. Après une toute première approche avec le jazz, il poursuit des études classiques complètes à Nice, puis Paris où il eut des expériences multiples : musique de chambre, orchestre classique et symphonique, musique contemporaine, orchestre de bal, grande formations de jazz des années 20 avec tournées, croisières et voyages. Sans oublier la musique folklorique Valaisanne,  l’attrait pour la musique traditionnelle Juive suivi d’un voyage en Israël marquera et influencera beaucoup son jeu de clarinette d’aujourd’hui.

De 2000 à 2018, il dirigea la classe de clarinette et saxophone à l’Ecole de musique de Yens puis assura la direction de l’école. En parallèle et ce depuis 2017 il est professeur de l’Atelier Jazz Traditionnel à l’Ejma – Lausanne.

 

Léonard Muller, partage sa passion en jouant dans plusieurs formations de Jazz en Romandie et à l’étranger, enseigne dans le privé et à l’EJMA Lausanne (Ecole de jazz et musique actuelle), dirige le chœur de la paroisse du coude du Rhône à Martigny et joue régulièrement lors des cérémonies. Il anime le “Quintête” de Léo Muller (ensemble d’amateurs “très avertis”…), et forme, avec Christine Chauve au piano, le duo “Insolitude”.

Concert réalisé au théâtre de l’Alhambra à Genève par les sonorisateurs pour le son et Léman Bleu pour la vidéo à la demande de la responsable culturelle des HUG: 

https://youtu.be/iKQQc1dQgkg
https://youtu.be/wFpsVrPQ6Gk

 

Bertrand Causse

Bertrand Causse

Altiste, pianiste, chef, d’orchestre, chanteur, siffleur.

Tourné vers la musique contemporaine, Bertrand CAUSSE est pendant plusieurs années l’alto solo de l’Ensemble Fa ainsi qu’alto solo au sein d e l ’ o r c h e s t r e d e chambre  D o u b l e Sens. C’est également en tant qu’altiste du groupe de Nemanja Radulovic, les Trilles du Diable, qu’il se produit sur des scènes de renommée internationale : Salle Pleyel et Gaveau, Théâtre des Champs-Elysées, Opéra City et Oji Hall de Tokyo, théâtre national de Shangaï ou encore Kolarac théâtre de Belgrade.

En février 2016, il est sur les planches du Théâtre du Rond-Point à Paris avec son alto, pour créer et interpréter la partition musicale de la pièce Kvetch de Steven Berkoff dans une mise en scène de Sophie Lecarpentier. Les critiques élogieuses (Le Figaro, Télérama, Arte entre autres) mettent également l’accent sur la qualité de sa présence musicale et “la pureté du son de l’alto”.

Les 19 et 20 octobre 2018, il dirige la création de l’Opéra « Le miroir d’Alice » de Thomas N’Guyen à l’Opéra de Reims.

Grand lauréat du 1er concours français de Sifflet organisé par Radio Classique (novembre 2017) et vice- champion du monde de sifflet lors du concours international de Sifflet organisé à Tokyo le 5 mai 2018 , Bertrand Causse siffle développe une brillante carrière de Siffleur soliste, sifflant régulièrement avec Coalescence; entre autres des oeuvres contemporaines dédiées (Philippe Georges, Eric Caissy, Alessandro Annunziata) ou des oeuvres classiques sifflées (l’air de la reine de la nuit de Mozart, summertime de Gershwin)

Bertrand Causse, en collaboration avec le quatuor Stanislas, a créé le spectacle « Siffler, n’est pas jouer », au Centre Dramatique national de Nancy – La Manufacture-, les 1, 2 et 3 octobre 2015. Il y incarne sur scène un curieux personnage de musicien siffleur-chanteur-altiste dans une mise en scène de Henri Vasselot. Ce spectacle, déjà donné dans le cadre du off du Festival d’Avignon 2015, au théâtre Notre-Dame a remporté un grand succès lors de l’édition 2018 du festival international des arts de Saint-Agrève.

Avec la pianiste Christine Chareyron l a crée « Ne sifflez pas sur la pianiste! », récital de sifflet, inédit en France, qui s’est produit pour la 1ère fois le 8 mars 2019 dans le grand salon de la mairie du 6ème arrondissement de Paris, à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes.

 

SPECTACLES MUSICAUX

2015 Siffler, n’est pas jouer, m.e.s. Henri de Vasselot

2009 Le Magic Orchestra, création de l’ensemble Illico, m.e.s. Nirupama Nityanandan

2004 Cinq cordes dont une vocale, création de l’ensemble Illico, m.e.s. Muriel Mayette

THÉÂTRE

2013 et 2016  Kvetch de Steven Berkoff, m.e.s Sophie Lecarpentier

Isabel Meiser

Isabel Meiser

Venant du Nord de l’Allemagne, la chanteuse Isabel Meiser ne connaissait pas la montagne en arrivant en Suisse. « Ça me fait peur, ces immenses massifs raides », elle disait à un Suisse pratiquant le parachute. Stupéfait, il a rigolé et répondu: « Je préférerais mille fois sauter dans le vide que de me mettre sur une scène et chanter comme toi. Cette idée me met dans une peur folle! »

Dans cette master class du 1er au 7 août, Isabel Meiser vous invite à faire face à cette peur de faire résonner et entendre sa propre voix avec toutes ses couleurs individuelles, ses faiblesses et ses forces devant un public. Quel que soit le style de chant que vous pratiquez, que ce soit l’opéra, le lied, le folklorique, le cabaret, le jazz ou le pop-rock, vous aurez la possibilité de travailler sur une à trois chansons de votre choix.

Le but de cette master class ne sera pas en premier lieu de perfectionner sa technique vocale mais de se concentrer sur le côté psychologique du chant. Comment interpréter une chanson en se libérant des pensées limitantes et gênantes? Le but sera donc de développer la confiance en sa propre personnalité artistique, de libérer sa voix et d’éprouver la pure joie de vivre en bravant nos peurs. Juste comme le parachutiste dans les immenses hauteurs de la montagne…

Cette master class est ouverte aux chanteurs et chanteuses de tout niveau et style. Il faudrait préparer et idéalement connaître par cœur une à trois chansons.

L’atelier consiste en cours individuels et en activités en groupes ; et aboutit à un concert à la fin de la semaine.

Biographie

La mezzo-soprano Isabel Meiser a fait des études de chant lyrique et de chant de concert à la Haute École de Musique de la Sarre (Allemagne). Pendant ses études, elle était boursière de la fondation Cusanuswerk, de l’association Richard Wagner et de la fondation Yehudi Menuhin. Elle a travaillé avec des différents metteurs en scène d’opéra et de comédie musicale tels que Carmen Jakobi, Sebastian Welker et Bernd Schmitt ainsi qu’avec les chanteurs Christa Ludwig, Edda Moser, Salome Kammer et Robert Holl.

La mezzo-soprano possède un vaste répertoire dans le domaine du concert et du chant lyrique ainsi que dans le domaine de la musique cabaret et jazz. En automne 2014, elle a tenu le rôle de la „Mère Marie“ dans l’opéra Les Dialogues des Carmelites de Poulenc mis en scène à Sarrebruck. En 2018, elle a chanté, entre autres, la partie d’alto dans le Requiem de Mozart et dans la Messe du Credo du même compositeur et dans l’Oratorio de Noël de Saint-Saëns. En 2019, elle était soliste dans un concert sacrale des « Internationale Musikfestspiele Saar ».

Avec le pianiste Bent Duddek Isabel interprète des Lieds dont dernièrement « Die Winterreise » de Schubert. En duo avec la pianiste Nathalia Malkova, elle donne régulièrement des soirées de jazz et cabaret.

Isabel Meiser est professeure  de chant au Conservatoire de Lausanne.

www.isabelmeiser.de

Proposition Chalet Bekker ½ pension chambre double : 85 CHF à 510 pour 6 nuits

 

 

 

 

Thomas Kientz

Thomas Kientz

Né en 1991, Thomas Kientz est lauréat de plusieurs concours internationaux : le concours Olivier Messiaen (Lyon 2019), le 8ème concours d’orgue de Saint- Maurice (Suisse 2015), le      « Grand Prix Florentz » de l’Académie des Beaux-Arts (Angers 2016), le concours André Marchal/Gaston Litaize (2017), le concours Schnitger d’Alkmaar (Pays-Bas, 2017).

Dès lors, il mène une carrière internationale de concertiste et improvisateur à l’orgue. Il est l’invité de prestigieux festivals en France, Allemagne, Suisse, Italie, Belgique, Luxembourg, Espagne, Russie, Royaume-Unis ainsi qu’aux Etats-Unis où il était artist in residence à la cathédrale de la Nouvelle Orléans (Louisiane).

Thomas Kientz a étudié au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris auprès d’Olivier Latry, Michel Bouvard, Thierry Escaich, Philippe Lefebvre, Yves Henry, Pierre Pincemaille, Laszlo Fassang, Isabelle Duha, Alain Mabit.

Il est titulaire d’un Master d’interprétation à l’orgue, d’un Master d’improvisation, et des Prix d’harmonie, de contrepoint, d’écriture XXème/XXIème et de Fugue. Par ailleurs, Il rencontre à Bruxelles le compositeur belge Benoît Mernier et dans le cadre de l’institut supérieur de musique de Namur (Belgique) obtient un Master spécialisé en interprétation à l’orgue.

Sur le plan discographique, Thomas Kientz compte plusieurs enregistrements labellisés dont son intégrale des chorals pour orgue d’Homilius éditée chez Hortus. Elle est saluée par la critique, obtient 5 diapasons et 5 étoiles dans Classica. « cet attachant répertoire bénéficie enfin de sa version de référence », X.Bisaro, Diapason, n°667, p 91.

Passionné par la création sous toutes ses formes et par le timbre, Thomas Kientz est également compositeur. Son oeuvre Dominus Illuminatio mea pour grand-orgue est lauréate du concours de composition de Saint-Sulpice à Paris. Il obtient également un 3ème prix du concours de la Société Suisse de musique contemporaine (ISCM) avec son oeuvre pour choeur O Virgo Splendens.

Thomas Kientz est organiste titulaire des orgues de l’Abbaye de Saint-Maurice (VS) et enseigne l’improvisation à l’orgue à la Haute Ecole de Musique de Lausanne (HEMU).

 

Contact : orgues@stmaurice.ch

Théodore Monnet

Théodore Monnet

Théodore Monnet

Théodore commence à étudier le piano à l’âge de 11 ans avec Béatrice Chaar. Un an après, il reçoit son premier accordéon. Après quelques mois en autodidacte, il prend des cours avec Jean-Yves Sixt jusqu’en 2014 où il débute une formation d’un an avec Yves Moulin. En 2015, il entre au Conservatoire de Sion dans la classe de Stéphane Chapuis et étudie en parallèle le piano avec Lionel Monnet, jusqu’à son certificat. Il est admis en 2019 à la Haute Ecole de Musique de Lausanne dans la classe de Stéphane Chapuis qui assure sa formation jusqu’à son décès en 2020. Théodore est actuellement en 3e année de Bachelor.

En mai 2015, il remporte le 1er prix de sa catégorie au concours suisse d’accordéon. En octobre 2017, il se distingue à nouveau par une première place dans sa catégorie au Trophée Mondial de l’accordéon. Il se produit régulièrement en concert en solo ou avec différentes formations et groupes. »

Voici un lien qui le présente :

https://agenda.culturevalais.ch/fr/artist/show/468

Adeline Melo

Adeline Melo

Adeline Melo commence la clarinette dans l’école de musique de sa région. En 2010, elle entre au CRR de Lyon dans la classe de Jean-Louis Bergerard. Elle y étudie le classique ainsi que la musique Klezmer et balkanique avec Bruno Sansalone. Elle a participé à divers projets dont une création danse-musique.

En 2013, Adeline Melo est admise dans la classe de Frédéric Rapin à la HEMu de Lausanne, où elle obtient son Bachelor en 2016.

Dès ses débuts, Adeline a étudié le klezmer, le jazz et diverses pratiques d’improvisation. Elle s’est perfectionnée grâce à différents projets et masterclasses en France, en Italie et au Brésil avec des maîtres comme Gabriele Mirabassi, Erik Truffaz, Igor Polesitsky, …

Adeline enseigne dans diverses écoles de musique en France et en Suisse. Elle intervient régulièrement à des colloques internationaux de recherche en pédagogie musicale où elle a notamment présenté sa recherche autour du lien entre musique et arts martiaux. Depuis 2019, elle dirige l’ensemble Los Pepinos de Gimel (2019)

Elle a souvent l’opportunité de se produire en concert et lors d’enregistrements en Europe. En 2018, elle obtient son Master en pédagogie avec un prix à la HEMu de Lausanne.

 Contact :adeline.melo@gmail.com