Groupe Coraccord

Pendant longtemps, le cor des Alpes a été un outil des bergers. Il servait à appeler les vaches du pâturage à l’étable quand il était temps de les traire.Bien que le cor des Alpes ait plus ou moins perdu sa fonction originelle dans les montagnes, il a maintenant gagné le cœur du public en tant qu’instrument de musique et en est ainsi devenu une attraction touristique.

Le Groupe Coraccord entretient cette tradition.

 

Sébastien Aegerter

Sébastien Aegerter

Né le 22 août 1983 à Lausanne, Sébastien commence ses études professionnelles à la Haute Ecole
de Musique de Lausanne où il obtient, avec les félicitations, son master de performance en 2011 dans la classe de Stéphane Borel. Il profite d’une année d’échange pour aller se perfectionner à
l’Académie Royale du Danemark dans la classe de Gert Mortensen, Johan Bridger et Morten Friis (Safri Duo).

Depuis 2004, Sébastien collabore à de nombreux projets tout azimut: du groupe de rock progressif
aux orchestres symphoniques, en passant par la création de spectacles pluridisciplinaires pour le
compte de différentes compagnies et ensembles (Cie 3art3, Cie Between Lines, Cie Retica, Fritz
Hauser, Yehudi Menuhin Orchestra, l’OCL, l’ESN, Orchestre des Jardins Musicaux, Ecole Rudra
Béjart). En 2014, soutenu par les associations Logarythme et Rigzen-Zanskar, il part dans une école
en Inde afin de monter un projet artistique et pédagogique. En 2016, il fonde l’ensemble de
percussion Acousticks et crée en 2018, avec Benjamin Cuche, le spectacle « Retour vers la
mesure ». Depuis 2017, il oeuvre au sein de l’European Bats Sound Electro Project en tant que
compositeur et musicien.
Sébastien enseigne actuellement à l’école de musique de Crissier, Lausanne, Renens et propose des
ateliers dans le cadre de Lafabrik à Vevey.

Professeur : Sebastien Aegerter
https://www.em-l.ch/personnel/sebastien-aegerter

 

Yodleurs Riviera

Yodleurs Riviera

Le Jodlergruppe Vevey, comme son nom l’indique, a été créé en 1917 afin de garder les contacts entre des résidents de langue alémanique exilés sur la Riviera vaudoise.

Avec les années et malgré un certain vieillissement de nos membres, les excellents contacts entretenus avec les Romands nous ont incité à ouvrir nos rangs et à accepter «à cœur ouvert» nos amis de langue française en tant que membres et chanteurs. Ce qui nous a incité à franciser notre nom et devenir le «Groupe des Yodleurs Riviera».

Cette ouverture nous permet encore et toujours de perpétuer nos traditions, telles que les chants avec yodel, le lancer de drapeau et la pratique du cor des Alpes. Sans oublier de soigner attentivement l’amitié et la collaboration, indispensables liens entre les membres.

Dans ce monde moderne qui se tourne de plus en plus vers un certain individualisme, lui-même accéléré par les moyens de communications modernes, notre motivation de réaliser de belles choses ensemble, en  chœur, en étroite complicité, avec plaisir, n’est vraiment pas un luxe, vous l’admettrez volontiers !

En 2017 nous avons invité les habitants de notre beau coin de pays à participer à notre 100e anniversaire.

Au mois de novembre, le temps d’un samedi après-midi nous présentons régulièrement nos traditions sous forme de plusieurs ateliers-découvertes ouverts et offerts au public de notre région.

Actuellement, nos amis du Jodlergruppe Aigle (fondé en 1937) sont incorporés à notre groupe afin de développer la qualité et de renforcer nos registres vocaux tout comme nos prestations.

Il Viaggio

Il Viaggio

Il viaggio

Ce Viaggio-là s’annonce comme un périple intime. De demi-teintes en sons pleins, le répertoire proposé traverse le paysage de montagnes que le trio incarne à deux voix, trois corps, quatre baguettes, six mains, … et de multiples sons. Autour d’un thème récurrent de Richard Galliano (Il viaggio), les mélodies du monde s’enchaînent pour vous faire découvrir les dimensions culturelles mondiales accrochées aux sommets et hautes vallées. Du survol de la Mongolie intérieure au Corcovado de Rio, de l’Emmental Suisse aux pics noirs de la réserve des Lakotas, ce tour du monde en hauteur témoigne de la place qu’occupe depuis toujours la montagne dans la vie des humains.

Montagnes sacrées, paysans d’altitude, nostalgiques de ballades sur sentiers escarpés, vols d’oiseaux par-dessus le tout, le trio transite de prières en jodl, de chanson en évocation, de paroles en sons, de murmures en cris. Car la montagne témoigne de l’étendue de la panoplie des émotions, éventail que les musiciens-guides vous feront découvrir durant une heure sans applaudissements, car qui applaudit la nature ?

Un Viaggio, pour vivre de l’intérieur le souffle rude de l’altitude, la solitude des sommets et la sérénité d’un monde trop sauvage pour être habité autrement que par des sons (et des esprits ?).

__________________________________________________

Hautbois : Gaëtan Beauchet
Marimba : Fabrice Vernay
Chant & Direction artistique: Carine Tripet

Tricorethyl’n

Tricorethyl’n

TRICORETHYL’N, c’est quoi ce nom bizarre ?

TRI : trois, comme les membres à la création du groupe…

COR : pour cors des Alpes !

ETHYL : Ben quoi, on aime bien faire la fête, pas vous ?

’N ; …et compagnie… On pensait bien que le groupe s’étofferait…

Tricorethyl’n, c’est la rencontre de trois musiciens assis sur les rangs d’une même harmonie, celle de Chamonix. Dans un coin de leurs têtes, une idée : jouer (ou tenter de jouer) du cor des Alpes. Leur choix premier se porta vers des instruments faits de fibres de carbone, légers, peu encombrants et facilement transportables quand l’idée venait de jouer en montagne. Mais devant la désapprobation des puristes et convaincus eux-mêmes du caractère plus “vrai” des instruments de bois, la transition ne se fit pas attendre. Aujourd’hui nous sommes cinq, de Vallorcine ou des environs, à partager cet amour des accords qui peuvent sortir de ce “s’nion”

Eric, Franck, Michel, Raphaël et Vincent

Mardi 4 Août 2020

Mardi 4 Août 2020

Concert a Trient, Eglise Paroissiale a 20h00

Il Viaggio

Ce Viaggio-là s’annonce comme un périple intime. De demi-teintes en sons pleins, le répertoire proposé traverse le paysage de montagnes que le trio incarne à deux voix, trois corps, quatre baguettes, six mains, … et de multiples sons. Autour d’un thème récurrent de Richard Galliano (Il viaggio), les mélodies du monde s’enchaînent pour vous faire découvrir les dimensions culturelles mondiales accrochées aux sommets et hautes vallées. Du survol de la Mongolie intérieure au Corcovado de Rio, de l’Emmental Suisse aux pics noirs de la réserve des Lakotas, ce tour du monde en hauteur témoigne de la place qu’occupe depuis toujours la montagne dans la vie des humains.

Montagnes sacrées, paysans d’altitude, nostalgiques de ballades sur sentiers escarpés, vols d’oiseaux par-dessus le tout, le trio transite de prières en jodl, de chanson en évocation, de paroles en sons, de murmures en cris. Car la montagne témoigne de l’étendue de la panoplie des émotions, éventail que les musiciens-guides vous feront découvrir durant une heure sans applaudissements, car qui applaudit la nature ?

Un Viaggio, pour vivre de l’intérieur le souffle rude de l’altitude, la solitude des sommets et la sérénité d’un monde trop sauvage pour être habité autrement que par des sons (et des esprits ?).