Cher(e) Mélomane,

Autrefois, les éleveurs montaient leur troupeau vers les mayens au mois de Mai. Les bêtes allaient ainsi du village vers les cimes en quelques étapes. Aujourd’hui en ce début du mois de Mai, nous venons par cette deuxième Newsletter, présenter trois concerts en Valais qui nous sont chers car liés au Festival Orgues, Musiques et Cimes 2017.

De plus il reste encore quelques places pour les académies de chant et celle d’orgue. Les inscriptions sont encore ouvertes alors n’hésitez par à en informer vos amis mélomanes.

Avec nos cordiales et musicales pensées,

Le Comité


Vendredi 12 mai 2017

Concert à 20 h à l’église de Trient par le duo “Insolitude” composé de Léonard Müller, à la clarinette et Christine Chauve, au piano et à la scie musicale.

Ces deux musiciens applaudis par un « standing ovation » durant leur participation au Festival 2015 nous font le plaisir de revenir dans la vallée du Trient, cette fois pour aider un projet magnifique.

Le bénéfice de ce concert sera en effet en faveur de l’achat d’un orgue pour l’église de Trient.

Léonard Muller est né à Genève en 1961. Ses parents voyageant beaucoup, c’est en France qu’il débute la clarinette. « J’ai aimé et j’aime le jazz que mes parents écoutaient souvent ; Louis Armstrong, Sydney Bechet, Maxime Saury, Glenn Miller, Count Basie etc. Mais c’est Benny Goodman et Artie Shaw que j’ai écouté le plus ! » aime-t-il à préciser. Sa rencontre avec Jean-Pierre Giraud, actuel clarinettiste et sopraniste des Jazzticots (F), lui a beaucoup appris. Autodidacte, Jean-Pierre connaissait tous les thèmes de jazz par cœur et improvisait avec beaucoup de spontanéité et créativité. Par la suite, il s’oriente vers la musique classique et après une formation complète, revient au jazz. Très rapidement, le saxophone alto est devenu un instrument complémentaire qu’il a plaisir à pratiquer au sein du Swiss Yerba…

Léonard aime également enseigner. En effet, il travaille beaucoup avec des personnes adultes qui souhaitent débuter ou reprendre des études interrompues. C’est très intéressant et il a la conviction, aujourd’hui, que l’étude d’un instrument de musique tel que le saxophone ou la clarinette peut se faire à tout âge, même sans aucune connaissance musicale au départ.

Christine Chauve pratique le piano depuis toute petite. Musicienne hors pair à l’esprit éclairé, elle s’intéresse à toute expression musicale et en particulier a exploré les finesses du jeu sur scie musicale. En perpétuelle recherche, elle adapte et crée des musiques originales aux couleurs riches et étonnantes.


Samedi 13 mai 2017, 20h Temple protestant, Sion

Dimanche 14 mai 2017, 17h Eglise Ste. Catherine, Sierre

Ces deux concerts intitulés “Orgues, Musiques, Cimes” seront offerts par le Chœur Proarte Sion.

Précisons que le festival Orgues, Musiques et Cimes 2017 aura le plaisir et l’honneur d’accueillir ce chœur en l’Eglise de Finhaut le dimanche 13 Août à 17h pour réaliser le concert de clôture.

Fondé en 1971 par Oscar Lagger, directeur du Conservatoire de musique de Sion à cette époque, le Choeur Pro Arte de Sion s’est donné, dès le début, un double objectif : promouvoir une musique chorale de qualité et s’ouvrir à un répertoire éclectique incluant aussi bien les grands classiques de la musique chorale que les compositeurs contemporains. Il suffit de parcourir l’histoire des œuvres pour s’en convaincre: les Requiems de Verdi, Mozart, Fauré, Duruflé, Jomelli, Gossec, trois opérettes d’Offenbach, les Magnificats de Bach, Rutter, les Chichester Psalms de Bernstein, les Messes de Haydn, Schubert, Mozart, Dvorak, Bacalov, Jenkins, le Roi David d’Honegger, les Catulli Carmina d’Orff, St-Nicolas de Britten, des Passion de Bach et Telemann, l’oratorio de Noel de Cartellieri, etc.

Ces deux options ont séduit les chanteurs et mélomanes du canton du Valais. Le chœur compte chaque saison environ 70 chanteurs, et un public toujours nombreux assiste régulièrement à ses concerts. La direction du Choeur Pro Arte est assurée par Norbert Carlen depuis une quinzaine d’années.