Xavier Pignat

xavier pignat, violoncelle

Xavier Pignat débute le violoncelle au Conservatoire de Sion auprès de Susan Rybicki-Varga. Il obtient un Diplôme d’Enseignement au Conservatoire de Lausanne, puis rejoint le Conservatoire de Winterthur jusqu’à l’obtention du Diplôme de Concert avec distinction dans la classe de Raphael Wallfisch et du Diplôme de Soliste dans la classe de Thomas Grossenbacher. Il se perfectionne auprès de violoncellistes réputés comme Marcio Carneiro, Thomas et Patrick Demenga, Frans Helmerson et Bernard Greenhouse.
Membre du Trio Nota Bene, il reçoit les conseils avisés de professeurs tels que Menahem Pressler, Patrick Genet, Geoffrey Simon ainsi que des membres du trio Wanderer. Il est lauréat du Concours international de musique de chambre d’Hellevoetsluis-Rotterdam en Hollande et du premier prix au Concours Géraldine Whittaker. Il a eu l’occasion de jouer en formation de chambre avec des artistes tels que Pierre Amoyal, Schlomo Mintz, Ana Chumachenco, Schmuel Ashkenasi, Gérard Caussé et Nobuko Imai.
Depuis 2012, il est violoncelliste co-soliste à l’Orchestre de l’Opéra de Zürich.

Esther Walker

 

La pianiste Esther Walker est née à Zurich et a fait ses études de piano essentiellement au conservatoire de Lausanne dans la classe de Brigitte Meyer. Dans le même temps elle a suivi une formation de musique de chambre auprès de Walter Levin ( Quatuor LaSalle ) à la Musikhochschule de Bâle. Plus tard elle se perfectionne avec Vitaly Margulis.

Après avoir reçu de nombreuses distinctions lors de concours nationaux, ainsi qu’un premier prix au concours international de musique de chambre « Charles Hennen » aux Pays-Bas, Esther Walker gagne entre autres le concours international féminin – où elle reçoit aussi le prix spécial pour la meilleure interprétation de musique contemporaine – et le « concorso internazionale musicale » à Borgaro ( Italie ).

En 2004 elle joue au Lucerne Festival sous la direction de Claudio Abbado (Hindemith Kammermusik No 1 für 12 Soloinstrumente). Plus tard suivent des concerts à Salzburg (Schlosskonzerte), au Menuhin Festival Gstaad, aux festivals « les muséiques » à Bâle, et « musica en ontono » à Monterrey. En 2006 Esther Walker est invitée pour  une série de récitals de piano par le festival international de piano « Blanco y Negro » à Mexico-City.

En soliste elle joue notamment avec le Göttinger Sinfonie Orchester, le Cairo Symphony Orchestra, l’orquesta sinfonica nacional d’Equador, la camerata de Zurich et en musique de chambre avec le baryton Gilles Cachemaille, le violoncelliste Joel Marosi et le violoniste Sergej Ostrovsky.

Le répertoire d’Esther Walker est vaste et va de Bach jusqu’aux auteurs contemporains récents mais avec une prédilection pour la musique de Mozart, Schubert, Liszt et les compositeurs du 20ème siècle. En 2011 elle commence à enregistrer l’oeuvre intégrale pour piano de Paul Hindemith. Son enregistrement du Ludus Tonalis – couplé avec la sonate pour piano de Karl Amadeus Hartmann – va paraître en autumne 2017 pour la maison de disque anglaise First Hand Records. En janvier 2015 elle crée à Rome les pièces pour piano „4 Images“ du compositeur suisse Jost Meier.

Elle vit à Lausanne.

 

Norbert Carlen

Norbert Carlen est né à Sierre en 1956. Il étudie le chant au Conservatoire de Sion avec Oskar Lagger et obtient un diplôme de direction chorale auprès du professeur Martin Flämig au Conservatoire de Berne.
Depuis près de 30 ans, il est actif dans le domaine de la musique en tant que soliste, directeur de chœur et enseignant. Curieux et engagé, il explore avec beaucoup de créativité un répertoire musical varié, allant de la Renaissance à l’époque contemporaine. Par le passé, il a mis ses qualités de soliste au bénéfice de l’Ensemble vocal du Haut-Valais et du chœur Pro Arte. Aujourd’hui encore, il chante dans le cadre de nombreux projets.
A côté de son activité de soliste, il s’est fait connaître en tant que directeur de chœur, en Valais et hors des frontières cantonales.
Il dirige le chœur de Salquenen, le Gommerchor et les chœurs supra-régionaux Pro Arte, Sierrénade et Konzertgesellschaft Brig, avec lesquels il a réalisé plus d’une trentaine d’œuvres, souvent méconnues, pour chœur, solistes et orchestre. Norbert Carlen est en outre conseiller musical de l’octuor Vocalisti.
Sa grande expérience lui vaut d’être régulièrement invité en tant qu’orateur, animateur d’ateliers et expert dans des séminaires, fêtes de chant et festivals en Suisse et à l’étranger. Il est membre de la commission musicale de l’Union Suisse des Chorales USC et s’engage pour le développement du chant choral à l’échelon cantonal et national.
Norbert Carlen est apprécié pour ses qualités pédagogiques qu’il fait valoir
dans diverses écoles, notamment à la Haute Ecole pédagogique à Brigue, au Conservatoire de Sion et à la Allgemeine Musikschule Oberwallis (amo).
En 2012, il reçoit le Prix Culturel du Canton du Valais.
(Service de la Culture du Canton du Valais)

Bastien Monnet

Bastien Monnet est un jeune musicien suisse âgé de 27 ans. Attiré par la contrebasse dès son plus jeune âge, il suit des cours au Conservatoire cantonal de Sion, puis il rejoint la classe de Marc-Antoine Bonanomi à la Haute Ecole de Musique de Lausanne où il obtient un Bachelor avec prix d’excellence et un Master en performance. Il étudie actuellement dans la classe de Monsieur Bozo Paradzik à la Musikhochschule de Luzern.

Durant ses études il a eu la chance d’effectuer un stage au Luzerner Sinfonieorchester et de prêter ses services à différents orchestres professionnels dont le Sinfonietta de Lausanne, l’Orchestre de Chambre de Lausanne, le St-Gallen Sinfonieorchester, l’Orchestre Romand des Jeunes Professionnels. Egalement actif en musique de chambre, il a eu l’occasion de se produire en quatuor de contrebasses avec les membres de l’Orchestre de Chambre de Lausanne, avec le violoniste Pavel Vernikov dans le cadre du Festival de Sion, avec le pianiste Jean-Bernard Pommier au festival d’Anniviers. Il occupe actuellement le poste de contrebasse tutti au St-Gallen Sinfonieorchester.

Joachim Forlani

Clarinettiste né à Lausanne en 1988, Joachim Forlani se fait remarquer très tôt en gagnant entre autres le Prix pour la meilleure interprétation de l’œuvre imposée au 57e Concours International de l’ARD à Munich, ainsi que le 1er prix du Concours International Marco Fiorindo de Turin.

Jouant régulièrement comme première clarinette au sein du Sinfonietta de Lausanne et de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, il s’est entre-autres produit en soliste avec l’Orchestra di Padova e del Veneto, l’Orchestre Philharmonique de Freiburg im Breisgau, l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, le Philharmonisches Orchester Budweis, l’Orchestre du Conservatoire de Lausanne, la Sinfonietta de Genève.

Arrangeur et compositeur à l’occasion, Joachim Forlani est publié chez les Editions Musicales Billaudot (Paris). Il est l’auteur de musique de chambre, de mélodies pour soprano, ainsi que de nombreuses fantaisies et transcriptions pour son instrument. Ses arrangements pour divers ensembles à vent ont été créés notamment lors du Festival de Musique de Menton, du Festival Pau Casals à Prades, du Festival des Jeunes Musiciens de Varsovie, du New Year Music Festival à Gstaad.