Newsletter 2018 – n°8

Sept sur sept

En ouvrant votre newsletter aujourd’hui, vous ne trouverez ni les sept nains, ni les sept péchés capitaux, ni les sept merveilles du monde, ni les sept couleurs de l’arc en ciel , ni l’émission télévisée… mais les dernières informations sur le :

Festival Orgues, Musiques et cimes 2018
Du 5 au 12 Août 2018


Du côté des académies

Après l’orgue, puis la harpe et le chant choral, c’est au tour du saxophone de rejoindre le choix possible d’académies proposées, privilégiant toujours des instruments aux couleurs et aux timbres atypiques.

Sept professeurs : Anne-Claude Burnand-Mauri (orgue), Michel Jordan (chant choral et orgue), Arianna Savall (harpes anciennes, baroques et médiévales, chant), Petter Johanssen (chant médiéval, chant choral), Elodie Wuillens et Céline Gay des Combes, (harpes classiques, celtiques et à pédales), Nicolas Logoz (saxophone) vont contribuer par leurs compétences, leur passion et leurs talents au rayonnement international de ce festival.

Les stagiaires de tous âges (entre 9-99 ans) et de tous niveaux sont les bienvenus. Seuls l’envie, le désir d’apprendre et la soif de partager une passion commune comptent !

N’hésitez pas à transmettre autour de vous l’information, aux amis chanteurs, mélomanes, instrumentistes : le nombre de places aux académies est limité et il est conseillé de s’inscrire en ligne rapidement !


Des concerts uniques en soirées

La 9ème édition du festival Orgues, Musiques et Cimes, offrira des évènements musicaux encore plus variés et haut en couleurs sonores, que les années précédentes.

Sept concerts donnés par des artistes de prestige animeront en soirées nos hautes vallées de Martigny à Chamonix ; Arianna Savall et Petter Johansen, chant et harpes anciennes en synergie avec Céline Gay des Combes à la harpe classique, l’organiste Benjamin Righetti en duo avec le saxophoniste Antoine Auberson, ou encore le quintette Tri I Dve seront de la fête qui s’annonce déjà brillante et originale. Valentin Claivoz jeune talent issu de Finhaut mèlera les couleurs de l’accordéon classique à celles de l’orgue.

L’Echo du Boiron, qui accompagne chaque année la messe du 1er Aout à la cathédrale de Lausanne, unira sept cors des Alpes à l’orgue de Salvan pour un concert haut en couleurs, tandis que les chants du chœur d’homme italien de Pieve di Bono nous emmèneront vers les montagnes du Haut Adige.

Pyroverre – Christophe Huguenin

Pyroverre – Christophe Huguenin

Si vous n’avez pas remarqué les créations en verre sur la page d’accueil de notre site, alors découvrez  ci-dessous les oeuvres emplies de poésie  de l’artisan verrier Christophe Huguenin dont l’atelier se trouve à Trient. http://www.pyroverre.ch

Outre son talent de verrier, Christophe est notre photographe favori. Mélomane, comme sa femme et son fils Elie, il a su capter des images durant différents concerts et grâce à lui, nous avons pu insérer des photos dans ce site.

Jeanne Gollut

Jeanne Gollut

Passionnée par son instrument depuis son plus jeune âge, Jeanne Gollut choisit d’en faire son métier et entreprend en 2001 des études professionnelles à la Haute Ecole de Musique de Lausanne et à la Société Suisse de Pédagogie Musicale. Elle bénéficie de l’enseignement enrichissant de Michel Tirabosco et obtient avec mention un Diplôme d’Enseignement puis un Diplôme de Virtuosité.

Actuellement, Jeanne Gollut partage son temps entre sa carrière de concertiste et l’enseignement de son instrument au Conservatoire de musique de Montreux-Vevey-Riviera.

Ses nombreuses collaborations avec des orchestres ou des petits ensembles de musique de chambre lui permettent d’aborder un large éventail de styles musicaux et de mettre en valeur un instrument souvent considéré comme exclusivement folklorique.

Elle a déjà joué en tant que soliste avec des orchestres suisses, interprétant notamment le Concerto pour flûte et harpe de W. A. Mozart, la Ballade et Danse de Gyorgy Ligeti, le Concerto pour deux flûtes en do majeur d’Antonio Vivaldi, l’Andante et Rondo de Franz Doppler, la Suite paysanne hongroise de Béla Bartok, Trois Esquisses de Michel Hostettler,… Elle s’est aussi associée à plusieurs reprises au Quatuor Sine Nomine, au Quintette Eole, à l’organiste Benjamin Righetti, au flûtiste de Pan Michel Tirabosco,… En 2005, sa rencontre avec la harpiste Julie Sicre à donné naissance au duo Arpane, puis à un premier disque (Arpane), très bien accueilli par la critique.

Jeanne Gollut se produit régulièrement dans plusieurs formations de musique de chambre : avec l’organiste Antonio Garçia, titulaire de l’église française de Berne, elle propose un répertoire baroque, romantique et contemporain. Avec le guitariste Alessio Nebiolo, elle interprète un programme de caractère composé principalement de musiques latines et sud-américaines. Plus récemment, elle s’est associée avec la harpiste Céline Gay des Combes, créant un programme varié et surprenant sortant des sentiers battus du répertoire pour flûte et harpe. Elle fait aussi partie du Tangora Trio (flûte de Pan, guitare et piano), ensemble très actif qui a déjà enregistré deux disques et exploré de nombreux répertoires (musiques populaires, jazz, thèmes célèbres du cinéma, …).

Déterminée à valoriser l’image de son instrument, Jeanne Gollut oeuvre pour faire connaître la flûte de Pan auprès du public et des compositeurs. Ainsi, plusieurs oeuvres ont déjà été écrites pour elle par des compositeurs suisses, notamment deux pièces et un concerto pour flûte de Pan et harpe de Michel Hostettler ; une pièce pour flûte de Pan et quatuor à cordes de Dominique Gesseney-Rappo ; une pièce pour flûte de Pan et marimba de Stéphane Borel,… Les succès de ces partitions originales ont encouragé d’autres compositeurs à écrire pour la flûte de Pan et plusieurs autres projets ont également été réalisés, avec la perspective réjouissante de voir la flûte de Pan intégrer des orchestres et des petits ensembles de musique de chambre.

Julien Zufferey

Julien Zufferey

Ce violoniste talentueux s’est formé auprès de Tibor Varga à Sion, Margarita Karafilova à Lausanne et Berent Korfker à Amsterdam. Il se perfectionne avec Shmuel Ashkenasi à Chicago et à Lübeck.

Sur le plan international, il donne des concerts au Festival des Concerts du Cloître de Guebwiller, au Festival de Radio France et Montpellier, à la Folle Journée de Nantes, au Festival de la Roque d’Anthéron, au Festival « A portée de rue » de Castres, au Festival International de Ljubljana, au Festival D-Marin de Bodrum, au Tel Aviv Museum, au Jerusalem Music Center, au Teatro Sociale de Castiglione delle Stiviere, ou encore au Concertgebouw d’Amsterdam.

Julien Zufferey est membre fondateur du trio Nota Bene avec lequel il se produit, depuis plus de dix ans, sur la scène européenne, collaborant avec des artistes tels que Shmuel Ashkenasi, Nobuko Imai, Ilya Gringolts, Silvia Simionescu, Gérard Caussé, Christoph Schiller, Jürg Dähler, Pierre Amoyal, Shlomo Mintz, Fabio di Càsola ou Brigitte Fournier.

Julien est en outre professeur de violon au Conservatoire Populaire de Musique de Genève et au Conservatoire de Lausanne.

Il joue sur un violon de J.-B. Vuillaume (1866) généreusement mis à sa disposition par un mécène suisse.

Xavier Pignat

xavier pignat, violoncelle

Xavier Pignat débute le violoncelle au Conservatoire de Sion auprès de Susan Rybicki-Varga. Il obtient un Diplôme d’Enseignement au Conservatoire de Lausanne, puis rejoint le Conservatoire de Winterthur jusqu’à l’obtention du Diplôme de Concert avec distinction dans la classe de Raphael Wallfisch et du Diplôme de Soliste dans la classe de Thomas Grossenbacher. Il se perfectionne auprès de violoncellistes réputés comme Marcio Carneiro, Thomas et Patrick Demenga, Frans Helmerson et Bernard Greenhouse.
Membre du Trio Nota Bene, il reçoit les conseils avisés de professeurs tels que Menahem Pressler, Patrick Genet, Geoffrey Simon ainsi que des membres du trio Wanderer. Il est lauréat du Concours international de musique de chambre d’Hellevoetsluis-Rotterdam en Hollande et du premier prix au Concours Géraldine Whittaker. Il a eu l’occasion de jouer en formation de chambre avec des artistes tels que Pierre Amoyal, Schlomo Mintz, Ana Chumachenco, Schmuel Ashkenasi, Gérard Caussé et Nobuko Imai.
Depuis 2012, il est violoncelliste co-soliste à l’Orchestre de l’Opéra de Zürich.